Touriste!

C’était dans Charlie Hebdo et, comme souvent, ça piquait un peu. Comme une gifle ou un coup de soleil qu’on sait avoir mérité : on éprouve tout en même temps la douleur cuisante qu’ils procurent et l’espèce de soulagement masochiste de les sentir là où ils doivent être. L’éditorialiste du journal satyrique, partant de la […]

Lire la suite de "Touriste!"

Minority Report

C’était en avril dernier, autant dire, médiatiquement, une éternité. Je m’étais lancé le défi, à moi qui conjugue presque tous les attributs du statut de privilégié (jeune, blanc, hétérosexuel, diplômé, valide…) à une langue bien pendue de me taire pendant un mois.

Lire la suite de "Minority Report"

Et déjà, il danse

Se trémousser n’a pas d’utilité physiologique immédiate comme dormir, boire ou déféquer. Ça n’a même pas d’utilité à moyen terme : mon fils ne danse pas pour obtenir des bravos, des câlins ou des cacahuètes comme un singe savant, non, tout semble indiquer qu’il danse… pour danser !

Lire la suite de "Et déjà, il danse"

Le jour où j’ai décidé de me taire

Je suis blanc, jeune, hétérosexuel, cisgenre, n’ai jamais été persécuté du fait de ma religion ou mes opinions. Je ne suis porteur d’aucun handicap ni maladie physique. Je ne suis tourmenté d’aucune manière du fait de mon apparence physique et pour couronner le tout, je suis diplômé et j’appartiens à ce qu’on nomme pudiquement « la classe moyenne ». Alors pendant un mois, j’ai décidé de me taire et d’écouter les autres.

Lire la suite de "Le jour où j’ai décidé de me taire"

Un conte de Noël

Une lettre d’Amérique du Sud qui arrive avec vingt ans de retard, des sommes astronomiques distribuées à de petits employés de restaurant, un père prêt à sillonner les USA en avion le jour du réveillon pour les beaux yeux de sa fille… honnêtement les scénarios des contes de Noël sont souvent plutôt simples : un évènement […]

Lire la suite de "Un conte de Noël"

Les condescendants

Nous n’avons rien cassé : pas un pavé n’a été descellé, pas un policier n’a été heurté, pas même une trottinette incendiée. En rentrant de la manif pour le climat, nous avions le cœur content, fiers citoyens engagés qui venaient d’accomplir leur mission dans le respect, la dignité, la décence. Il n’y a donc pas eu de violence dimanche, à Bruxelles. Ces amis du climat sont des sens-dents, de gentils chiens que l’on tient au collier.

Lire la suite de "Les condescendants"