Et déjà, il danse

Article : Et déjà, il danse
Étiquettes
8 juillet 2019

Et déjà, il danse

Depuis sa naissance, chacun de ses gestes semblait répondre au besoin instinctif d’assurer une fonction vitale : trouver de la nourriture, de la chaleur, dormir, manger, boire, dormir encore…

L’existence d’un nourrisson, dans ses premiers mois, n’a rien de poétique.

Et je ne vous parle même pas, ici, des matières fécales, morve, urine et autres reflux.

Non, simplement, même si elle se passe à merveille pour les parents et la progéniture, sans nuits blanches, incident grave ni pathologies effrayantes, je mets quiconque au défi de me trouver dans la première année d’existence d’un nourrisson l’expression de quelque chose qui dépasserait le bassement trivial : boire, manger, dormir, dormir encore…

Les cris d’un bébé, qu’on le veuille ou non, ce n’est pas du Mallarmé. Rimbaud avait beau être précoce, comme tous les mouflets, avant son premier anniversaire, il n’avait pas écrit un seul sonnet, pas même le moindre haïku.

(CC) Tim Bish – Unsplash

Attachement

Alors bien sûr, l’attachement se développe malgré tout.

À mesure qu’apparaissent les signes de ce qui constituera, jour après jour, une personnalité, l’amour inconditionnel des premiers instants se change en affection, en complicité décuplée par les échanges de regards, les rires partagés, les jeux inventés.

L’espièglerie nait et avec elle, une joie immense et sans cesse renouvelée. Tout ça, ok ! Mais de la poésie, de l’art, du transcendant, du divin, avouez-le, il faut se lever tôt pour en trouver chez un marmot.

(CC) Luma Pimentel – Unsplash

Puis…

Puis vient ce jour.

Il a un an et demi, peut-être même un peu moins. Il marche à peine, maitrise quelques mots basiques et achève difficilement le chemin de l’assiette à sa bouche.

Et il se met à danser.

Sur une mélodie à la radio ou sur le son électronique d’un module de jeu. Qu’importe ! Il accompagne les notes d’un mouvement cadencé, bat des mains en rythme, prend une inspiration, lève les bras et balance son derrière maladroit, il tourne sur lui-même d’un pas toujours hésitant mais déjà déterminé.

Dans cet instant précis, toute sa concentration, toute son énergie est consacrée entièrement à une activité qui ne sert à rien.

Bien sûr, un psychopédagogue, un psychomotricien ou un éthologue vous diront qu’il s’agit là d’une étape utile dans le développement sensori-moteur, la coordination des mouvements, que les agneaux, les chatons et les oisillons même, tous autant qu’ils sont, sautillent et ondulent de manière erratique pour apprendre l’équilibre, retomber sur leurs pattes…

(CC) Janko Ferlic – Unsplash

Je ne suis ni éthologue ni psycho-quoi-que-ce-soit. Et on n’ôtera pas de mon cerveau d’apprenti-père que, fondamentalement, danser, ça ne sert à rien!

Aller lancer le tourne-disque pour se mettre à se trémousser, ça n’a pas d’utilité physiologique immédiate comme dormir, boire ou déféquer. Ça n’a même pas d’utilité dans un moyen terme qui serait l’horizon de l’enfant : mon fils ne danse pas pour obtenir des bravos, des câlins ou des cacahuètes comme un singe savant, non, tout semble indiquer qu’il danse… pour danser !

Et bon Dieu, c’est précisément ça qui est beau !

Danser, c’est faire de son corps une œuvre d’art. Danser, c’est peindre sans pinceau une toile avec du vent, c’est jouer du Chopin sans piano, c’est écrire un poème sans prononcer un mot.

Art

À un an et demi, mon fils me réapprend ce qu’est l’art, cette pure abstraction, pure gratuité, pure expression qui ne s’encombre ni d’explications, ni d’artifices, ni de figuration.

Est art, au fond, ce qui ne fait rien d’autre qu’être.

Être là.

Être la chose la plus éloignée des besoins primaires.

Et pour cela, précisément, être beau.

Et si à un an et demi, on sait de manière si profondément lucide que le beau est aussi inutile qu’indispensable, alors cela doit vouloir dire qu’on a tout intérêt à ne jamais, jamais l’oublier.

(CC) Lubomirkin – Unspash
Partagez

Commentaires

Jean-Luc
Répondre

L'écriture aussi est un Art car elle sert autant à communiquer utilement que à faire rêver inutilement :) ou peu-être vitalement....

Ecclésiaste DEUDJUI
Répondre

Mine de rien il s'agit là d'une déclaration d'amour Enver son fils...
Jaime.

Wamo
Répondre

Helas, il s'oublie, le beau s'oublie, se néglige...

tanguywera
Répondre

Travaillons chaque jour à l'émerveillement, à la création et au partage de ce qui se fait de plus beau.